Le SIA ( système d'information sur les armes )

   

   A compter du 08 Février 2022 l'ensemble des chasseurs détenteurs d’armes à feu devront créer un compte sur la plate forme du SIA (Service d'Information sur les Armes) afin de certifier la possession de leurs armes.

   Viendra ensuite le tour des tireurs de Ball Trap le 08 Mars mais aussi en Avril celui des non licenciés et pour finir le 15 Mai avec les tireurs sportifs de la Fédération Française de tir.

   Les enjeux sont de simplifier la détention des armes en France tout en contrôlant parfaitement leurs utilisateurs et leur utilisation.

   Très simple, beaucoup plus simple qu’une déclaration d’impôt en ligne, chaque utilisateur d'arme devra créer son compte en ligne avec comme pièces justificatives une CNI (Carte nationale d'identité), le permis de chasse ou la licence pour la création du compte et un justificatif de domicile. Ils auront jusqu'en Juillet 2023 pour le faire. Passé ce délai ils ne seront plus autoriser a détenir une arme.

   Le système AGRIPPA utilisé par les préfectures de Police et les forces de l'ordre sera donc remplacé par le dispositif SIA : Système d’Information sur les Armes à compter du 08 février.

   Les informations contenues dans l'ancien système seront transférées dans le SIA ou chaque utilisateur va avoir accès a son « Râtelier Virtuel » comprenez la synthèse des armes qui ont déjà été enregistrées.

   A chacun de vérifier l'exactitude des informations contenues, a savoir si vous êtes bien toujours les détenteurs des armes qui figurent sur votre liste. Vous aurez 6 mois après l'ouverture de votre compte pour finaliser votre râtelier, enlever les armes que vous ne détenez plus et rajouter celles qui ne s'y trouveraient pas.

   Le service central des armes qui pilote le projet donne la priorité à l'honnêteté des pratiquants et les responsabilise en tant que pratiquants passionnés.

   Ce nouveau dispositif a pour but de simplifier les démarches et d’éviter les aller-retour à la préfecture avec les copies des justificatifs. Il permettra également d’avoir plus de données sur les armes en circulation.

   Le compte des détenteur d'armes à feu va également permettre un allégement des demandes telles que le renouvellement des autorisations pour les tireurs sportifs qui détiennent des armes de catégorie B mais également pour ceux qui partent chasser à l'étranger avec l'édition du passeport Européen ou carte européenne d'arme à feu qui se fera à l'aide d'une simple imprimante.

   Au cours du 2eme semestre une application mobile verra le jour et vous permettra de présenter la documentation de vos armes sur votre téléphone lors d'un contrôle par exemple.

   Les armuriers, de leur côté qui utilisent depuis plus d'un an ce registre dématérialisé n'auront qu' a s'assurer de l'identité de leur client afin de réaliser une vente ou une cession d'arme entre particulier. Plus aucun papier ne sera a renvoyer aux préfectures des acheteurs.

   Au même titre que les carte grises de voitures, l'objectif d'un tel système est de faciliter la vie des chasseurs et des armuriers et par ricochet celle de l'administration.

   Bien entendu la mise en place nécessite un effort de chacun pour aider les usagers à se conformer avec la loi et assister ceux qui seraient loin des outils numériques.

   C'est ainsi que les associations de pratiquants telles que les clubs sportifs, les associations de chasse, les fédérations mais également les armuriers et les services préfectoraux seront sollicité pour aider ceux qui n'auraient pas accès aux outils informatiques.

   Il faut être conscient des enjeux de demain qui visent à répondre aux détracteurs de nos pratiques sportives et culturelles par une transparence sur la politique de détention d'armes prouvant ainsi à nos opposants que les chasseurs et les tireurs sont des gens honnêtes

 Laurent Ferriol - https://www.armoccase.com - Chasse Peche Passion

Annonce enregistrée

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation des Cookies. Voir détails